Livre blanc « Mesurer la mode» avec le Fashion Green Hub (2022)

December 20, 2023

Livre Blanc « Mesurer la Mode »

Le secteur de la mode est reconnu pour son impact environnemental considérable, et est fréquemment classé parmi les industries les plus nuisibles pour l'environnement.

Cette industrie fait face à de nombreuses critiques en raison de sa consommation excessive de ressources, comprenant les énergies fossiles et l'eau, ainsi que ses émissions de gaz à effet de serre et sa production de déchets, contribuant à la pollution qui menace les écosystèmes et la santé humaine.

Face à ces défis, le secteur de la mode a commencé à agir, et de nombreux acteurs élaborent des stratégies pour diminuer leur impact écologique.

 

Dans ce contexte, les Fashion Green Days se sont tenus en juin 2020 sous le thème "Ces actes qui changent tout". Cet événement avait pour but d'encourager les entreprises de la mode à transformer leurs promesses et engagements de longue date en actions concrètes. Lors de cet événement, une table ronde a été organisée pour discuter des méthodes permettant aux entreprises de mode de mesurer leurs impacts environnementaux. Cette discussion a révélé un intérêt commun parmi les participants pour collaborer sur ce sujet.

Cela a conduit à la création, quelques mois plus tard, du groupe de travail "Mesurer la Mode". Ce groupe, composé de six entreprises partageant leurs expériences et solutions, a été dirigé par Fashion Green Hub.

Co-animé par Sandra Wielfaert, fondatrice de Fashion That Cares, un cabinet de conseil en responsabilité sociale des entreprises (RSE) et mode durable, et Frédéric Fournier, directeur chez Yamana, le groupe s'est concentré sur une question clé :

« Comment mesurer de manière simple et efficace les impacts environnementaux de la mode et comment les communiquer tout aussi efficacement ? »

 

 Entreprises contributrices

Partenaires publics

Pourquoi mesurer ses impacts environnementaux ?

Cette initiative peut être une décision volontaire, une expression du désir de contribuer positivement ou de s'aligner sur une approche plus large, comme l'adoption d'une stratégie de responsabilité sociale des entreprises (RSE). Par ailleurs, les entreprises peuvent être incitées à agir sous la pression croissante de la réglementation. On observe une tendance vers des lois plus strictes et contraignantes, établissant un cadre législatif exigeant des entreprises qu'elles rendent compte de leurs impacts environnementaux, comme le montrent la transposition récente de la CSRD, l'affichage environnemental et le devoir de vigilance.

 

D'après nos observations au sein du groupe de travail, il semble que la priorité actuelle est de mesurer les aspects dictés par la législation, que ce soit directement ou indirectement. Cependant, certains acteurs, généralement plus avancés dans ce domaine, vont au-delà des exigences légales et expérimentent de nouvelles méthodes, telles que la monétarisation de leurs externalités environnementales.

 

Qu’est ce que qui est mesuré ?

Les entreprises cherchent à évaluer l'impact environnemental de leurs produits pour améliorer leur démarche d’éco-conception ou se préparer aux futures réglementations sur l'affichage environnemental. Elles peuvent aussi mesurer l'impact d'événements spéciaux, comme celui d’un défilé.

 

De manière plus générale, elles peuvent examiner l'impact global de leurs activités pour se conformer aux lois ou répondre aux exigences de leurs clients. Dans notre groupe de travail, nous avons étudié de nombreux outils pour réaliser cette mesure. Certains outils ne considèrent qu'un seul facteur et d'autres plusieurs, ce qui soulève des questions telles que :

 

- Comment faire fonctionner ensemble tous ces outils différents ? Il n'existe pas encore d'outil complet, donc il faut trouver comment les connecter avec les systèmes existants de l'entreprise.

- Comment choisir le bon outil ? Il faut trouver une méthode adaptée à l'entreprise qui ne soit pas trop complexe ou coûteuse.

 

Notre groupe s'est concentré sur ces questions, en se réunissant chaque mois pour discuter de sujets tels que l'analyse du cycle de vie des produits, la mesure des émissions de gaz à effet de serre et l'évaluation monétaire des impacts environnementaux.

 

Pour chaque sujet traité, notre méthode inclut :

 

1. Une analyse initiale du contexte.

2. Un état des lieux basé sur les expériences partagées parles entreprises participantes et celles invitées pour apporter des perspectives additionnelles.

3. L'identification d'outils, avec des présentations par des fournisseurs de solutions et des experts.

 

Ce livre blanc vise à partager nos réflexions et conclusions. Il est conçu pour aider les entreprises, quel que soit leur niveau d'expertise, à mieux comprendre et à trouver des solutions pour mesurer efficacement leurs impacts environnementaux. Il offre des recommandations et des témoignages pour faciliter et accélérer ce processus.

 

Télécharger le livre blanc « Mesurer la mode »

Antoine Beaumadier
Associate - Yamana